De nouvelles conditions - FNARH

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Notre histoire > La Poste > La fin du XXe siècle
LA FIN DU XXE SIÈCLE : LES DÉFIS TECHNOLOGIQUES
De nouvelles conditions économiques


Au cours de la dernière décennie, la conséquence d'une politique européenne tendant à faire des Postes des entreprises privées ainsi qu'une concurrence mondiale très forte sur le secteur non protégé par le monopole font perdre à la Poste son régime régalien :
  • adaptation à la révolution des transports : suppression des services ambulants en 1995. Création de TGV postaux entre Paris et Lyon, réorganisation du réseau de l'aviation postale de nuit avec de nouvelles plates-formes (nouvelle Aéropostale) ;
  • création de filiales destinées à l'exploitation d'un type particulier de trafic : Chronopost pour le transport rapide et la distribution à domicile personnalisée des lettres ; Dilipost : réseau spécialisé pour la distribution des petits paquets des entreprises ;
  • les services financiers étendent leur activité avec la vente de produits financiers nouveaux ;
  • la Philatélie diversifie ses émissions produisant des timbres aux sujets renouvelés : personnages de BD ou découpages inattendus en forme de cœur etc. (diminution progressive de la taille douce au profit de l'héliogravure, il en subsiste encore 30 %).

Au cours de la dernière décennie, la construction d'une nouvelle politique européenne ainsi qu'une concurrence mondiale très forte en matière de messagerie obligent à revoir les structures mêmes de la Poste dont le monopole est une nouvelle fois remis en cause. Après la transformation des PTT, la Poste perd, en 1991, son statut d'administration et devient un exploitant autonome de droit public.

En 2010, La Poste devient une société nationale.
 
Retourner au contenu | Retourner au menu