1995 - FNARH

Aller au contenu

1995


22 mars : assemblée générale extraordinaire au Musée de La Poste
Pour tenir compte de l’augmentation du nombre d’associations fédérées, l’AGE porte le nombre d’administrateur de 15 à 20.
Par ailleurs, il est décidé que le Règlement intérieur relève uniquement de la compétence du conseil d’administration.
 


17-19 mai : neuvième colloque historique à Caen
Les 17 et 19 mai 1995, les Amis du musée de la Poste et des techniques de communication de Basse-Normandie (devenue depuis la Société d'Histoire de la Poste et de France Télécom en Basse-Normandie accueillait le neuvième colloque de la FNARH. 
Réception à la mairie de Caen avec le maire adjoint.
Les congressistes étaient accueillis dans les locaux du SEPT (Service d'Études commun de la Poste et de France Télécom). Après le mot d'accueil du directeur de ce site, Marc Sinou, François Bonderf, président de l'association locale, souhaitait un séjour agréable à Chacun et rappelait la publication de La Poste en Basse-Normandie de Pierre Demangeon et Les Télécommunications en Basse-Normandie d'Yves Lecouturier. Le colloque était agrémenté d'expositions philatéliques et de formules de télégrammes.
Tandis que les accompagnants partaient suivre les routes de poste du Pays d'Auge et visitaient le relais de poste de Canon, les congressistes débattaient sur l'histoire des postes et des télécommunications, en particulier sur le rôle du chemin de fer et sur le télégraphe électrique. Ce colloque fut marqué par l'appel de Jean-Pierre Volatron à sauver les isolateurs. Le château de Martragny accueillait la soirée de gala animée par l'ensemble vocal Choryphées.
Dans sa conclusion, Claude Pérardel, président de la FNARH, insistait sur la nécessaire conservation des matériels et des archives.



23 mai : forum des associations à France Télécom
La direction générale de France Télécom organise, dans ses locaux place d’Alleray à Paris, un forum des associations de personnel. La FNARH y participe bien entendu pour présenter ses activités et rencontrer une artiste qui réalise des tableaux en relief avec des pages d’annuaires téléphoniques.
 
23-29 mai : le Comité exécutif de l’Union Internationale Sportive et Culture se déroule à Dublin
Le président de la FNARH y présente le secteur culturel français.
 
1er juin : comité d’histoire de La Poste
Membre de droit, la FNARH participe à la première réunion de ce comité sous la présidence d’André Darrigrand, président de La Poste.
 
12 juin : Réunion des associations à compétence nationale de La Poste et de France Télécom
La FNARH participe à l’assemblée générale de création de la Réunion des associations à compétence nationale de La Poste et de France Télécom. L’objectif principal de cette nouvelle association est d’organiser la fête annuelle des associations ; elle remplace l’ancien comité de coordination des sociétés artistiques et culturelles.
 
Août : Mémoires pour l’action
À la demande du président Marcel Roulet, France Télécom édite un ouvrage Mémoires pour l’action sous la direction de Marie-Dominique Leclère et Patrice Carré. De nombreux membres des associations fédérées à la FNARH sont longuement interviewés pour apporter leur témoignage.
 
10 novembre : réunion budgétaire
Première réunion budgétaire avec les responsables du GIP Social dans le but de justifier les dépenses de la FNARH et de négocier un contrat : objectifs-moyens.
Lors de cette réunion de la CACF (Convention des Associations Culturelles Françaises), le président de la FNARH présente un projet de manifestation : saisir l’occasion du bicentenaire de la naissance de Schubert pour présenter, à partir de son œuvre, des actions dans les domaines artistique, littéraire, musical et historique. Ce projet est adopté à l’unanimité. Une semaine culturelle organisée par la France aura lieu à l’automne 1997.
La FNARH, quant à elle, organisera un colloque sur l’histoire de la poste aux chevaux, puisque Schubert lui a consacré une chanson : Die Post.
 
10-11 novembre : bureau de l’Union Sportive Culturelle et Internationale des Postes et des Télécommunications (USCIPT)
Le bureau de l’Union SCIPT se réunit à Paris. Sous la houlette du GIP Social, la FNARH est chargée d’organiser cette réunion qui se déroule dans les locaux du ministère avenue de Ségur. Le repas de clôture se déroule dans un salon de l’Hôtel Lutetia.
 
 
Mise à jour : novembre 2021
Retourner au contenu