2012 - FNARH

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Notre histoire > FNARH > 2006-2016
2012


 
 
En 2012, la FNARH propose ses éditions en couleurs. Elle souhaite ainsi éveiller plus de curiosités ou, du moins, en rendre la lecture plus agréable et plus attractive.
 
10-11 mai : quatrième Journées d’étude de télégraphie Chappe
Elles se déroulent à Épiniac, au domaine des Ormes (ancienne propriété de l’évêque de Dol-de-Bretagne).
Ces dernières ont été riches en communications. Cependant, le point d’orgue fut la découverte du numéro spécial des Cahiers de la FNARH consacré à Charles-Nicolas Magol et Michel Ollivier. Michel Ollivier a eu accès aux archives Magol, archives acquises par Gustave Truc, collectionneur émérite, qui les a mises à disposition de la FNARH.
 
Un hommage est rendu à Michel Ollivier, qui comme Charles-Nicolas Magol est un grand serviteur du télégraphe.
 

Cette sortie fut l’occasion de rendre hommage aux chappistes de la première heure, au rang desquels figure bien entendu Michel Ollivier, qui accueillit de façon émue cette mise sur le devant de la scène.
Vendredi après-midi fut l’occasion de redécouvrir la tour Chappe de Saint-Marcan avec son musée, et de déguster au « bar du télégraphe » la bolée de cidre accompagnée de ses crêpes offertes par l’association.

 

3 juin : cinquième Journée nationale de la Télégraphie Chappe
Quatorze sites devaient ouvrir leurs portes le dimanche 3 juin, malheureusement les conditions climatiques étant très mauvaises, seules huit tours participent à cette journée.
 

4 juillet : le webmestre passe la main…
"L’aventure a commencé au 12e colloque de la FNARH, à Orléans, le 5 juin 1999, et vient de se terminer le 4 juillet 2012. Après 14 ans, j’espère, de bons et loyaux services au service de la FNARH, ma fédération, je quitte mon poste de webmestre du site Internet. Il y aurait beaucoup à raconter et cela fera, peut-être un jour, l’objet d’une communication, sait-on jamais !
Je voudrais profiter de l’occasion pour remercier toutes celles et ceux qui m’ont aidé, soutenu dans cette entreprise, envoyé des documents, des petits mots ou des clins d’oeil, tous ces petits bonheurs qui font qu’on puisse continuer, mois après mois, pendant plus d’une décennie, à élaborer, à créer, à mettre en ligne du langage informatique bizarroïde, des pages toutes faites ou des images parfois ésotériques… [...] Jean-Claude Bastian." FNARH-Info n°221, juillet-août-septembre 2012.
Jean-Claude Bastian tourne la page et laisse ses clefs – symboliquement – à Stéphanie Viel secrétaire de la fédération.


12 juillet : 50 ans déjà !
Le 11 juillet 1962 avait lieu la première retransmission télévisée intercontinentale par  satellite, entre les États-Unis et la France, plus précisément entre Andover, dans l’État du Maine, et Pleumeur-Bodou, en Bretagne.
Marc Nunge, vice-président de la FNARH, participe à cette commémoration en présence du consul des États-Unis. Sous le Radôme breton a été établie une liaison par satellite avec le musée de l’Espace à Washington. 
 
Après une introduction de Jean-Pierre Roche, directeur de la Cité des télécoms, les échanges, animés par un journaliste sur chaque site, ont vu les prises de parole côté français de Christine Albanel, ancienne ministre de la Culture et de la Communication, directeur exécutif d’Orange et présidente de la fondation de la Cité des télécoms, d’Isabelle Krull, responsable de la Communication de la Cité des télécoms, de Robert Tate, consul des États-Unis et de Christian Marquet, représentant le Conseil régional de Bretagne.
Côté américain participaient le directeur du musée de l’Air et de l’Espace à Washington, François Delattre, ambassadeur de France aux États-Unis, le représentant du gouverneur de l’État du Maine. Une vidéo à été transmise à l’adresse de l’ensemble des participants de la part d’un sénateur des USA.
La manifestation commémorant la coopération internationale et l’exploit technologique se déroule en anglais, dure près de 40 minutes et s’achève avec une interprétation de Summertime par l’ensemble Matheus, qui nous gratifie ensuite d’un concert réservé aux invités Bretagne. La soirée se termine par un moment convivial d’échange autour d’un buffet.
 
23 octobre : déménagement de la FNARH à Laxou
La FNARH quitte les locaux de France Télécom au 19 rue Émile Bertin à Nancy suite à la vente de l’immeuble où elle était hébergée. L’opérateur ne pouvant lui proposer un autre site, la FNARH s’installe au 22 rue de la Sapinière à Laxou dans des locaux privés.
 
18-21 octobre : quinzième Rendez-vous de Blois
Les Rendez-vous attirent de plus en plus de visiteurs, de plus en plus d’exposants. Le nombre de 25 000 visiteurs a été atteint pour 2012.
La participation de la FNARH et de l’ARH se traduit depuis 15 ans par un stand sur lequel sont présentés les bulletins, mais aussi et surtout les ouvrages réalisés. Chaque jour, une centaine de visiteurs s’arrêtent au stand. Des milliers passent et regardent les affiches (Jour de fête de Tati), les objets (poteau télégraphique avec des isolateurs) qui attirent l’attention du chaland vers le stand.
Ces journées sont aussi très enrichissantes par les contacts pris avec des personnes ou des organismes susceptibles d’aider dans les recherches.


 24 décembre : base de données documentaire
La FNARH adresse un courrier à la Société d’Histoire de La Poste et de France Télécom en Alsace pour les informer de la résiliation le 1er juillet 2013 de la base Alexandrie conformément à l’article 9 de la conventions moyens et objectifs signés le 11 février 2011.
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu