1990 - FNARH

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Notre histoire > FNARH > 1984-1994
1990


1990 : secrétariat.
Du 1er janvier au 30 mai, le secrétariat général a été secondé par un TUC, de fin juin à novembre par deux CES et à partir de mi-décembre par trois CES (ces trois personnes sous Contrat Emploi Solidarité travaillent 20 heures par semaine ; leur rémunération est prise en charge pour 85 % par l’État et pour 15 % par France Télécom).


19 janvier : 500 Jahre Post.
La FNARH fait partie des 500 invités à la cérémonie officielle marquant l’ouverture des manifestations organisées pour fêter le cinq centième anniversaire de la création de la Poste en Allemagne.
Cette manifestation nous donne l'occasion de rencontrer :
  • Richard Von Weizsacker – Bundespräsident ;
  • Dr Helmut Kohl – Bundeskanzler ;
  • Dr Christian Schwarz-Schilling – Bundesminister für Postund Telekommunikation.
Après le brunch, nous avons dialogué avec nos collègues et amis allemands déjà rencontrés pour la plupart lors d'un précédent voyage à Saarbrücker : le directeur des Télécommunications de Hanovre, le directeur du Musée de Francfort.
Il a été possible d'évoquer notre projet de fédération internationale avec le ministre qui approuve totalement cette idée ; projet hélas sans suite car il n'a rencontré aucun autre écho favorable au niveau de France Télécom.
 

22 janvier : réforme des PTT. Création du GIP Social.
La FNARH, avec les autres associations nationales, participe à l'entretien avec M. Delchier, président du groupe de synthèse institutionnelle.
Il confirme que le mouvement associatif au sein de l'administration est un fait reconnu et que son apport et son rôle de "ciment" pour l'unité des PTT sont incontestables. Il doit être préservé et rester indépendant.
En ce qui concerne la mise en pratique de cette volonté commune, il est prévu de constituer un Groupement d'Intérêt Public (GIP) Social.
M. Delchier confirme qu'il n'est absolument pas envisagé de créer un Comité d'entreprise.
1er mars : 100e anniversaire de l’Annuaire téléphonique.
La FNARH et la Direction des Affaires Commerciales et Télématiques (DACT) sont conjointement maîtres d’œuvre pour organiser cet anniversaire. Exposition, prévue pour être itinérante, au 1er étage de la tour Eiffel, édition d’une plaquette de prestige vendue au bénéfice de notre fédération, et d’une image d’Épinal (le tirage de 240 000 exemplaires est pris en charge par le Service national des Annuaires de France Télécom).
Inauguration grandiose par le ministre Paul Quilès en présence de Marcel Roulet, directeur général de France Télécom dans les salons de la tour.
 

22 mars : Histoire et Stratégie.
L'entreprise de demain peut-elle ignorer son passé ? L'histoire d'entreprise, sa mémoire, est devenue aujourd'hui une donnée essentielle de l'action stratégique.
Cette présentation correspondant aux objectifs de la FNARH, Claude Pérardel participe au colloque organisé par HEC et le journal Le Monde.
Quelques jours plus tard, le Cabinet Adrien Stratégie réunit les membres du groupe de travail FNARH Histoire et Stratégie.
23-24 juin : les chemins de la Saint-Jean. 
Premier forum des associations de personnel de La Poste et France Télécom, organisée par la Direction des Affaires Communes du ministère des PTE (Poste Télécom Espace).
Cinquante associations dont la FNARH sont donc rassemblées à Beaulieu-Sainte-Assise pour deux jours.
Ce forum s'adresse essentiellement à l'ensemble du personnel de La Poste et de France Télécom ; le but recherché est de leur faire connaître les activités proposées par les associations. Des randonnées pédestres sont également proposées.
Paul Quilès, ministre des PTE, visite les stands avant d'accueillir les marcheurs.
 
Novembre-décembre : la réforme.
La Direction des Affaires Communes a demandé à la FNARH de participer aux réflexions menées sur la réforme de l’administration, soit une bonne dizaine de réunions au cours desquelles nous avons eu des entretiens particuliers avec MM. Prévot, auteur du rapport, et Delchier, directeur des Affaires Communes.
 
3 décembre : une ambition pour la FNARH.
Suite aux travaux menés par le cabinet Adrien Stratégie, présentation d’une nouvelle stratégie à destination de toutes les associations fédérées.

Fédérer dans un réseau national les associations locales valorisant :
  • le patrimoine ;
  • la culture ;
  • la recherche historique, présente et future des métiers de la Poste et des Télécommunications.

Afin de :
  • faire connaître et reconnaître l’utilité et l’intérêt de l’histoire de la Poste et des Télécom en organisant des échanges et des rencontres entre les associations, les chercheurs et les historiens ;
  • susciter, encourager et faciliter la création et le développement des associations ;
  • créer, élaborer et gérer une bourse d’échanges et de prêt de matériels entre les associations ;
  • animer au travers des associations un réseau d’information des ventes ;
  • gérer et coordonner les demandes des exploitants et des partenaires (industriels, prestataires de services) auxquelles les associations locales ne peuvent répondre ou pour lesquelles elles ne sont pas sollicitées ;
  • offrir aux DG la possibilité à travers les associations de valoriser auprès du personnel et de l’opinion publique les progrès permanents de la Poste et des Télécom avec leurs conséquences dans la vie quotidienne de l’Homme ;
  • concevoir des modules de formation pour les associations afin de faciliter leur gestion et leur développement ;
  • animer et coordonner la demande internationale existante de mise en commun et d’échanges pour accroître la performance des associations à l’égard de leur vocation.
 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu